Comment lutter contre le gaspillage alimentaire ?

Comment lutter contre le gaspillage alimentaire ?


Comment lutter contre le gaspillage alimentaire ?

En France, pas moins de 10 millions de tonnes de nourritures par an sont jetées dans la nature, et à l'échelle planétaire, ces pertes représentent environ 1,3 milliard de tonnes d'aliments gaspillés par an. Un chiffre alarmant ayant des conséquences palpables à chaque stade de la chaîne d'approvisionnement et de consommation, à ne citer que les crises alimentaires qui demeure le principal problème des pays sous-développés. Toutefois, un tel fléau peut être évité en adoptant des comportements adéquats par rapport à la consommation et à la gestion des denrées alimentaires. Mais pour bien évoquer des solutions efficaces et pérennes, il convient de connaitre les principaux acteurs qui favorisent le gaspillage alimentaire et de définir les causes qui les poussent à une telle pratique.

Qui sont les responsables du gaspillage alimentaire ?

On entend souvent parler du gaspillage alimentaire et même si certaines actions de consommation d'aliment ne représentent qu'un faible pourcentage en matière de gaspillage, on est tous concernés de près ou de loin par ce problème. De la production agricole, à l'assiette, en passant par la transformation industrielle et la restauration, chaque étape est caractérisée par des pertes en tout genre.

De ces faits, nous sommes tous des acteurs potentiels du gaspillage alimentaire. Toutefois, à en croire les chiffres récoltés auprès de la FAO, certains acteurs se démarquent du lot et sont considérés comme étant les moins économes. En effet, si la restauration rapide est peu concernée par le souci, ce sont les restaurants traditionnels et gastronomiques qui gaspillent le plus, avec des pertes estimées à 230 gr de denrées par repas et par personne.

Pour cause, les difficultés à gérer les stocks et les commandes, la sécurité sanitaire et bien entendu, les différentes manières de cuisiner dont 50% des ingrédients seulement sont utilisées en fonction de la recette et le reste devient automatiquement des déchets.

Les solutions pour lutter contre le gaspillage alimentaire

Tout porte à croire que les restaurants sont les principaux acteurs concernés du gaspillage alimentaire, mais chaque acteur de la chaîne alimentaire a aussi sa part de responsabilité et mis à part les actions de sensibilisations qui visent à changer de comportement quant à la façon de consommer les denrées alimentaires, plusieurs actions innovantes sont aussi envisageables.

Dans un premier temps, on peut penser au partage des bonnes pratiques, mise en œuvre par des professionnels qui mènent des politiques de sensibilisations et d'actions efficaces contre le gaspillage alimentaire. On peut citer entre autres, les promos antigaspillage qui sont des actions commerciales proposant des prix réduits sur les denrées alimentaires afin qu'elles soient facilement accessibles par les ménages.

Par ailleurs, il y a aussi l'adaptation de la taille des portions en fonction des besoins des convives. Trouver la juste valeur des denrées suivant l'âge des élèves en cantines, l'appétit des patients à l'hôpital ou la corpulence des clients en restauration traditionnelle.

La revalorisation des déchets

À en croire les prévisions de la FAO, la quantité des denrées alimentaires jetées ne cesseront de croitre dans les prochaines années si des mesures strictes ne sont pas prises dans les meilleurs délais, mais au lieu de les laisser pourrir dans la nature, certains professionnels et ingénieurs comme Mohamed Ayachi Ajroudi préfèrent les traiter afin de les réutiliser dans d'autres domaines.