Le point sur le gaspillage alimentaire dans le monde

Le point sur le gaspillage alimentaire dans le monde


Le point sur le gaspillage alimentaire dans le monde

Actuellement, un bon nombre d'organisations met l'accent sur les pertes alimentaires causées par les différentes sortes de gaspillage. Les études effectuées démontrent qu'un tiers de la consommation de la production alimentaire destinée à la consommation humaine est perdue dans le gaspillage, soit plus de 1,3 milliard de tonnes de nourriture par an. Ce gaspillage est aperçu un peu partout : dans les ménages, les usines, les restaurants, les entreprises, les supermarchés et bien d'autres encore. Il est important de noter que ce geste est loin d'être écologique et du moins inacceptable d'un point de vue ethnique.

Le gaspillage alimentaire : un concept qui prend de l'ampleur

Partout, dans le monde, il existe de nombreux pays concernés par le gaspillage alimentaire comme la France qui disposent d'environ 1,2 million de tonnes de nourriture gaspillées chaque année ou bien l'Amérique du Nord avec 1,3 million de tonnes et bien d'autres pays encore.

La FAO a également noté que 50 % des aliments sains sont gaspillés tous les ans dans l'Union européenne tandis que plus de 79 millions de personnes s'alimentent en dessous du seuil de pauvreté. Il y en a même celles qui dépendent des aides alimentaires pour survivre.

Cette notion de gaspillage est présente dans la chaîne alimentaire, à commencer par les industries de production jusqu'à la consommation auprès des ménages. Dans les territoires en développement, les pertes sont constatées au niveau de la production agricole : les fruits et légumes, les racines et les tubercules.

Viens ensuite les produits finis qui se gaspillent moins ainsi que les produits dont la date de péremption a expiré. À noter que la totalité du gaspillage alimentaire des pays riches représente autant de nourriture que toute la production de l'Afrique subsaharienne.

Comment limiter le gaspillage alimentaire

Chaque jour, de nombreux pays connaissent la faim et le manque de nourriture tandis que d'autres gaspillent la majorité de leur production et de leur consommation. Pour essayer de combattre cette situation, il est donc devenu indispensable d'éviter le gaspillage et c'est une démarche que chacun devrait en tenir compte.

On peut donc agir chacun à son échelle, car quand on fait le rapprochement avec le gaspillage et la faim dans le monde, on constate l'ampleur du gâchis. Il est important de déterminer la quantité de nourritures à produire, mais surtout à consommer pour éviter le surplus d'aliments. Ensuite, il faut mettre un point d'honneur sur la conservation des aliments.

Pour ce faire, il faut déterminer dans quelle condition tel ou tel aliment se conserve le mieux. La valorisation des denrées jetées est aussi une bonne solution. De nos jours, de nouvelles start-ups ont aussi mis au point des applications qui permettent de gérer ce gaspillage alimentaire. Il suffit d'en tenir compte et d'agir en conséquence.

Pour faire face aux gaspillages alimentaires, plusieurs organisations et acteurs internationaux ont renforcé leurs démarches. L'ingenieur, franco-tunisien, Mohamed Ayachi Ajroudi est un de ces acteurs. Faisant partie de la fondation de la défense pour la qualité de vie, il lutte contre l'avancement du désert en Afrique et en Moyen-Orient et participe au développement de l'agriculture en Arabie Saoudite.